Connectez-vous

Compte voyageur

Vous n'avez pas de compte? Créer un compte

Retour

Mot de passe oublié

Veuillez inscrire ici votre adresse courriel

Mot de passe oublié

Un courriel vous a été envoyé

Connexion

Connectez-vous

Compte producteur

Vous n'avez pas de compte? Demande de compte

Retour

Mot de passe oublié

Veuillez inscrire ici votre adresse courriel

Mot de passe oublié

Un courriel vous a été envoyé

Connexion

Entre sangliers et montagnes dans les Cantons de l’Est

28 août 2021Escapade

Marie-Ève, son conjoint et ses 2 enfants de 5 et 8 ans voyagent avec motorisé de classe C.  Cherchant à explorer davantage le Québec durant la belle saison, ils ont été charmés par le concept de Terego.  Ils nous racontent sur le blogue leurs expériences chez divers producteurs de la province. Êtes-vous prêts pour le départ? Destination : Les Cantons de l’Est.


L’été tire à sa fin, la température rafraîchit… C’est le moment idéal pour une petite sortie familiale en VR!  Nous choisissons pour ce week-end là de ne pas trop nous éloigner de notre ville adorée, Sherbrooke, et d’aller visiter la région méconnue du Haut St-François.  Première destination : la ferme Renaissance à Weedon, notre Terego pour la nuit!



La ferme Renaissance, c’est tout d’abord une ferme d’élevage de sangliers et de cerfs rouges.  Frédéric, le sympathique propriétaire, nous offre d’en faire le tour afin de nous présenter les animaux (réservation demandée).  Passionné, il nous en apprend beaucoup sur ces animaux que nous connaissons peu.  Saviez-vous que les sangliers mangent littéralement de la terre, en digérant les petites racines qui s’y cachent, et qu’ils réussissent ainsi à déraciner les arbres de leur enclos?  Que, contrairement à la croyance populaire, leurs 2 longues dents du bas ne dépassent pas de leur gueule, sauf si on décide d’arracher celles du haut qui contribuent normalement à aiguiser celles du bas et les garder courtes?  Nous prenons plaisir à observer les bébés marcassins et les ados surnommés « bêtes rousses » avec leurs mamans dans les enclos.



Nous avons également la chance de nourrir les cerfs rouges et d’observer un petit faon né il y a une semaine.  Saviez-vous que les cerfs rouges ne sont pas des chevreuils, mais plutôt leurs cousins de la famille des cervidés?  Frédéric nous en apprend beaucoup sur les bois de cette majestueuse bête.  Recouverts de velours, une peau très riche en vaisseaux sanguins, les bois des mâles poussent rapidement (en un mois seulement!) et leur envergure dépend de la quantité de testostérone produite par le cerf.  Tant qu’ils sont recouverts de velours, ils ne les utiliseront pas pour se battre, car une blessure à ce niveau pourrait leur être fatale, leur faisant perdre beaucoup de sang.  Mais quand le velours s’assèche et tombe, attention!  Ils s’en serviront pour se battre et impressionner les femelles et pourraient même blesser celles qui se refuseraient à l’accouplement!



Nous terminons notre tour guidé par une visite des « petits » animaux : les magnifiques poneys Lili et Ti-Pou et la poney miniature Mimi, les gros lapins, les coqs à chair et enfin les dindons.  Nous avons ensuite la chance d’observer de près et de toucher des crânes de sanglier ainsi que des bois de cerfs.  C’est à ce moment que nous apprenons d’où vient l’expression « Avoir une tête de cochon ».  C’est que le dessus du crâne des sangliers (et aussi de leurs cousins les cochons) est particulièrement épais et dur!  Enfin vient la dégustation de terrines et de saucisses de sanglier accompagné d’une baguette de pain de la région.  Mmm…. délicieux!  Les adultes se dépêchent d’en prendre quelques bouchées avant que les enfants dévorent tout!  Nous faisons d’ailleurs des réserves de saucisses et de terrines de sanglier avant le départ, mais nous aurions tout aussi bien pu acheter des steaks, des côtes levées, de la viande à fondue ou du filet mignon… C’est pratique d’avoir un frigo dans le VR pour rapporter tout cela!



Notre stationnement VR pour la nuit est situé tout près des enclos, ce qui nous donne encore la chance d’observer les animaux, d’autant plus que le propriétaire vient les nourrir vers 17h, ce qui les amène assurément très près des clôtures grillagées.  Après un savoureux souper, le soleil se couche tranquillement sur ce paysage de campagne pour une bonne nuit de sommeil avant notre active journée du lendemain.



Au petit matin, nous partons après le déjeuner pour une journée randonnée.  Direction le sentier des Escarpements au parc national du Mont Mégantic, secteur Franceville.  La plus belle randonnée familiale des Cantons de l’Est à mon avis!  Nous longeons d’abord le ruisseau puis le traversons pour ensuite nous attaquer à la montagne.  Nous prenons la boucle dans le sens horaire pour y trouver quelques mètres après l’intersection un joli mini canyon qui enchante toute la famille.  Ne vous inquiétez pas, le sentier n’y passe pas directement, vous n’êtes donc pas obligé d’y circuler si vous n’aimez pas les espaces restreints.  



On poursuit ensuite notre montée en forêt, croisant de belles structures rocheuses et de petits inukshuks.  Au sommet, nous pique-niquons devant la magnifique vue que nous offrent le mont Mégantic et son observatoire.  Et en  redescendant, nous nous offrons une baignade de pieds rafraîchissante dans la rivière à la halte aux Pruches et sa mini plage.



Sur le chemin du retour, nous faisons un arrêt au parc Walter-MacKenzie à Scotstown.  Bordant la rivière au Saumon et faisant la location d’embarcations, il s’agit d’un excellent point de départ pour des activités nautiques.  Y débute également la piste cyclable du parc du marécage des Scots, qui se rend justement au parc du mont Mégantic par 8 km de sentier gravelé en forêt et plusieurs points d’arrêt.  Le début de la piste accueille également le Camping de la Rivière Étoilée ainsi que de petits habitats elfiques que vous prendrez plaisir à découvrir en observant bien les grands arbres qui bordent la rivière.



Nous aurions pu également arrêter au parc des Deux Rivières à East Angus qui offre de jolis sentiers de randonnées ainsi que de convoités jeux d’hébertisme pour petits et grands.  Mais la maison et le retour à la routine nous attendant, nous avons poursuivi notre route jusqu’à la maison, nous disant que ce n’était qu’un au revoir…

Pour en apprendre davantage au sujet de « Famille à l’aventure », n’hésitez pas à consulter leurs pages FacebookInstagram ou leur site internet.

Cliquez ici pour vous abonner et réserver dès maintenant des haltes VR Terego.

Devenez membre dès aujourd'hui

S'abonner
Logo
Logo
Logo
Logo
Logo
Logo
Logo
Logo
Logo

Abonnez-vous à notre infolettre pour découvrir des idées-voyages.

Go

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité
ainsi que les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.